Mon expérience de l'Oural POURQUOI LE PILOTAGE D'UN ATTELAGE URAL "TOURIST DE LUXE"
(Sportsman)

EST-IL SI DEROUTANT POUR UN VETERAN DE LA MOTOCYCLETTE ?

( Comment "Papy motard" est passé au side-car, non sans difficultés )
A voir aussi: La conduite de l'Ural vue par Margerin et Cuadrado dans l'album "JE VEUX UNE HARLEY N°4".


Particularités de l'attelage "URAL TOURIST DE LUXE"

Les roues: grand diamètre, les 4 roues (moto: 2, side: 1, secours: 1) sont identiques
Le panier situé assez haut.
La suspension souple et de grande amplitude.
Fourche à balancier
Freins à tambour, side freiné, frein de parking
Boite 4 vitesses avec marche arrière.
Attelage non divisible.
Roue du side crabotable (sans différentiel).   Note: Supprimé à 37500km

Comportements comparés d'une moto solo et d'un attelage Ural.

Moto solo Attelage Ural Éléments perturbants
1- Sur le plat en ligne droite ( et pourtant ça paraît simple ! )
1A-
Vitesse constante
Tout va bien (attention aux radars) Si le "pincement" est bien adapté à la charge du side: tout va bien.
Charge supérieure: tire à droite.
Roue du side craboté: tire à gauche.
Rien à craindre des radars à 90 km/h. L'Ural est équipé d'un limiteur de vitesse intrinsèque (la puissance du moteur)
Réactions importantes et diverses au guidon
1B-
Accélération
Tout va bien
Attention de ne pas:
Délester la roue avant
Faire patiner la roue arrière
Tire à droite
heureusement l'Ural n'a pas des accélérations de dragster.
L'effet est d'autant plus important que le side est chargé
Réactions importantes au guidon.
1C-
Freinage
Avec 2 disques à l'avant attention au plongeon Avec le frein avant: tire à gauche (attention aux voitures qui arrivent en face).
Avec le frein arrière combiné au side: ça dépend du réglage et de la charge du side.
Plus le frein du side est efficace. Moins ça tire à gauche. La limite étant liée au blocage de la roue
En cas d'urgence: rétrograder, freiner avant et arrière et se cramponner au guidon et, pour les croyants, prier.
ATTENTION: ce cas semble être la cause de beaucoup d'accidents de novices.
Même un simple ralentissement (rétrogradation, ou hoquet du moteur) peu projeter le side à gauche, le novice réagissant comme sur une moto solo en appuyant à droite pour corriger la trajectoire, alors qu'il devrait faire le contraire.
2- En virage sur le plat (plein de trucs à apprendre)
2A-
Virage à droite
Un léger appui sur le guidon à droite la moto s'incline à droite, si l'adhérence et la vitesse sont bonnes, une légère accélération et tout va bien. Tirer sur le guidon à droite.
L'attelage s'incline à gauche et tire à gauche.
Pour compenser accélérer doucement.
Attention à ne pas décoller la roue du side.
Pour les novices: ne pas accélérer et se cramponner au guidon c'est plus sûr.
L'appui sur le guidon et l'inclinaison sont inversés. Le novice a l'impression que l'attelage tombe à gauche.
2B-
Virage à gauche
Un léger appui sur le guidon à gauche la moto s'incline à gauche Tirer sur le guidon à gauche.
L'attelage penche à droite et tire méchamment à droite.
Pour compenser décélérer ou freiner de l'avant doucement.
Attention de ne pas freiner brutalement sinon l'attelage risque de se retourner sur l'avant.
L'appui sur le guidon et l'inclinaison sont inversées.
3- Route inclinée à droite ou bombée (pas fastoche le side)
Pas de difficulté la moto reste verticale, le seul risque c'est la glissade latérale par perte d'adhérence L'attelage tire à droite. Le seul remède c'est de compenser au guidon.
Quand la route et la visibilité le permettent rouler le plus possible au centre de la chaussée.

Le novice à l'impression que son attelage cherche à sortir de la route. Il corrige trop ou pas assez et entame des zigzags.
L'attelage se dandine.

4- Le pire cas: dans une descente, virage à droite, route inclinée à gauche ( Aïe, aïe, aïe)
Avec de l'expérience et de la prudence ça passe. Attention à la glissade latérale L'attelage tire très fort à gauche.
Freiner ou accélérer ne font qu'aggraver la situation.
Toujours aborder ce genre de situation avec prudence et anticiper.
Le novice part à gauche.
(J'ai testé heureusement il n'y avait personne en face)
5- Virage à gauche en montée
Pas de difficultés Le side tire à droite de plus la roue avant perd de l'adhérence l'attelage a tendance à aller tout droit ou à droite
Dans cette situation éviter toute accélération intempestive
Perte de la direction
6-Les manœuvres ( vive le side Ural et sa marche arrière!)
6A-
Parking
Choisir son emplacement: surface plane et si possible horizontale. Tester le sol pour que la béquille ne s'enfonce pas. Prévoir éventuellement une cale. Faire attention à l'accès (trottoir trop haut, sol glissant etc..) Y aller sans s'occuper de l'horizontalité, de la nature du sol. Mettre le frein de parking. La manœuvrabilité de l'attelage permet de le garer dans des endroits inaccessibles aux voitures et aux motos. Le seul inconvénient reste l'encombrement.
6B-
L'arrêt sur route glissante:
gravillon, verglas, neige, boue.
Pas toujours facile d'avoir les 2 pieds sur le sol et de freiner.
Ça oblige à freiner de l'avant avec le risque de voir la roue avant se bloquer et d'aller voir de près la nature du sol.
C'est là que le sidecariste prend sa revanche. Là le novice est content sauf que souvent par habitude il met les pieds à terre.
6C-
Demi-tour dans un chemin étroit avec des ornières et du sable pour compliquer.
Descendre de moto
Pousser puis tirer puis encore pousser et encore tirer tout en tournant le guidon et en maintenant la machine verticale (que diable allait-il faire dans cette galère).
Si le chemin est assez large le demi-tour se fait sans manœuvre en tournant à droite (la moto tourne autour du side).
Sinon un coup de marche arrière et ça repart; sans descendre, sans transpirer, sans angoisse.
Le novice descend de sa machine et pousse à la main car il n'a pas encore trouvé la marche arrière.
7-Routes et chemins difficiles ( Utilisation du crabot, quand il fonctionne )
7A-Gravillon Conduite acrobatique; surtout si le gravillon est intermittent On est mieux sur 3 roues. Le novice apprécie.
7B-Neige Rouler sur de grandes distances devient impossible pour le commun des motards Craboter la roue du side et c'est parti. Le novice ne roule pas dans la neige et il ne sait pas craboter
7C-Passages boueux Qui n'a pas planté un jour sa moto dans la boue et en a profité pour prendre un bain (de boue) Alléluia, gloire soit rendue au Saint et Vénéré Crabot Le novice est à la limite du break-down car il a 330 kg de planté dans la boue et il ne sait pas craboter.
Conclusions ( side or not side ? that is the question)
Direction Stable, facile à maîtriser en usage tourisme. Réactions variables.
Dépend de plusieurs paramètres qui peuvent se combiner.
Nécessite des efforts.
Le novice doit tout réapprendre et acquérir de nouveaux réflexes.
Réaction en virage Connues La moto penche du "mauvais" coté.
Effet dû à la suspension comme sur les 2CV.
Panique du novice.
Conclusion générale Piloter un side ça s'apprend avec calme et persévérance. C'est surtout important pour les motocyclistes chevronnés qui doivent oublier leurs réflexes pour en acquérir d'autres.

Tentative d'explications du comportement de l'attelage Ural Tourist de Luxe.

Rappel: qu'est-ce que la "CHASSE"?


La "CHASSE" sur une moto ou un vélo concerne la roue directrice (généralement située à l'avant).
C'est la distance entre le point de contact de la roue sur le sol et l'intersection de l'axe de rotation de direction et du sol.
Plus la chasse est grande plus la direction est stable (sur un 2 roues), mais plus elle est "lourde" à l'arrêt et à basse vitesse.


Effet de la chasse sur un attelage

S'il y a un effort latéral sur l'attelage, l'attelage restant vertical cela ce traduit immédiatement par un effet sur la direction. L'ensemble tourne dans le sens de l'effort.
La force centrifuge fait tourner l'attelage à l'extérieur du virage.
La chaussée inclinée fait tourner dans le sens de la pente.
La compensation doit être réalisée avec les bras ou en utilisant un effet inverse de l'attelage (accélération ou freinage).
Sur les attelages il est recommandé de diminuer la chasse sans la rendre nulle sinon la direction devient flottante.
Ceci explique qu'un attelage optimisé est plus facile à piloter qu'un attelage avec side séparable.

Effet du panier sur le comportement de l'attelage

Le panier est fixé rigidement à la moto. De bicycle votre véhicule passe à un tricycle. Plus question de prendre de l'angle, ou alors ça devient acrobatique et souvent involontaire.
Le side est une masse inerte, qui est toujours en retard par rapport à la moto. L'effet est d'autant plus important que le side est chargé.
Lorsque la moto accélère; le side ne prend de la vitesse d'avec du retard et tire la moto à droite.
Lorsque la moto ralenti; le side ralenti avec retard. Il tend à rester sur sa vitesse initiale et pousse la moto à gauche.
Ce qui explique le comportement à l'accélération et au freinage de l'attelage.
La roue du side est placée plus en avant que la roue arrière afin de minimiser le risque de basculement par l'avant. Cette distance s'appelle la "PRECESSION".
Elle provoque un rayon et un centre de braquage différent pour la roue du side de celui de la moto. Ce qui augmente la difficulté de prendre les virages en particulier à gauche.
Le "PINCEMENT" ( léger angle de l'axe de la roue du side vers la moto) compense cet effet ainsi que l'effet de rotation à droite dû au side.
Le "CARROSSAGE" (légère inclinaison de la moto à l'extérieur) tend à faire tourner l'attelage à gauche et compense aussi l'effet de rotation à droite dû au side.



Conclusion

Une moto avec un side-car, ce n'est pas une moto avec accessoire, c'est un nouvel engin qu'il faut maîtriser.
Que cela ne décourage pas les futurs amateurs de side-car. Après la prise en main c'est un vrai plaisir que de piloter un attelage.